Même si plusieurs pays européens se remettent encore de la crise immobilière et économique, les investisseurs internationaux restent optimistes quant au marché immobilier européen, entraînant une nouvelle croissance de plusieurs marchés immobiliers européens jusqu’en 2018, à l’exception du Royaume-Uni, qui connaît un post-Brexit incertain.

Compte tenu de l’incertitude du marché immobilier européen, l’achat de biens dans ce continent est-il toujours attractif ? Et, plus important encore, les investisseurs peuvent-ils espérer un bon retour sur leurs investissements immobiliers dans le climat actuel ? Les experts donnent leurs avis sur l’avenir du marché dans les prochaines années.

Pourquoi les investisseurs affluent-ils toujours en Europe ?

Il y a quelques années à peine, tout le monde prédisait la fin de l’Europe, et en particulier de l’Europe continentale, mais les prix de l’immobilier ont toujours augmenté, car les investisseurs affluent sur les marchés, notamment dans les principales villes allemandes et, plus récemment, plusieurs endroits nordiques.

Voici les tendances du marché cette année :

Mais les marchés immobiliers en Europe, qu’ils soient commerciaux ou résidentiels, sont en réalité très chers. Etant donné que les crises sont élevées et que les actifs immobiliers se négocient à des rendements immobiliers incroyablement bas, la valeur sous-jacente des biens immobiliers est donc très élevée.

Devez-vous vous inquiéter de la faible inflation ?

Certains investisseurs s’interrogent sur l’absence d’inflation et sur son importance. Sachez qu’on a toujours vendu des biens immobiliers avec l’argument selon lequel en raison de l’inflation, votre investissement sera toujours protégé. Mais aujourd’hui, on ‘a pas d’inflation ou, si on en a, elle ne représente que quelques pour cent.

L’inflation en Europe est actuellement de 1,48 % en 2018 et ne devrait pas monter en flèche dans les années à venir. Si, pour une raison ou une autre, l’inflation devait se redresser davantage, les investisseurs immobiliers pourraient en bénéficier car, outre la hausse potentielle de la valeur de leurs investissements, les contrats de location sont généralement indexés et révisés à la hausse.