Option Grecs ? Cela sonne-t-il grec pour vous ? Si oui, nous vous aiderons à décoder ce jargon dans le blog de cette semaine. Le prix d’une option est influencé par un certain nombre de facteurs qui peuvent soit nuire, soit aider les traders en fonction des positions qu’ils ont prises dans cette option.

Il convient de noter que des facteurs tels que les options grecques, les primes d’options et la demande-offre des marchés s’influencent mutuellement. Bien que ces facteurs fonctionnent indépendamment, ils sont tous liés les uns aux autres. Le résultat final de tous ces facteurs peut être vu dans la prime de l’option.

Delta

Delta est une option grecque qui mesure le changement de prix des options (qui est la prime) qui résulte d’un changement dans le titre sous-jacent. La valeur de Delta varie de 1 à 0 pour les appels et de 0 à -1 pour les options de vente.

Ci-dessous une vidéo parlant de ces options :

Les options d’achat ont un delta positif qui signifie entre 0 et 1. Cela signifie que si le prix de l’action augmente, le prix de l’appel augmentera, les autres facteurs étant les mêmes. D’autre part, les options de vente ont un delta négatif et un delta négatif compris entre -1 et 0 car elles ont une relation négative avec le titre sous-jacent, c’est-à-dire que la prime du put diminue lorsqu’il y a une augmentation des prix du titre sous-jacent.

Gamma

Gamma est une option grecque qui mesure le taux de variation du delta d’une option par rapport à la variation par unité du prix de l’action sous-jacente et aide les traders d’options à évaluer à quoi s’attendre dans un proche avenir.

Le gamma d’une option mesure cette variation de delta pour la variation donnée du sous-jacent. Comme le delta n’est valable que pour un moment précis, Gamma nous indique de combien le delta de l’option devrait changer à mesure que le prix ou l’indice de l’action sous-jacente augmente ou diminue. Nous pouvons considérer Delta comme une vitesse alors que Gamma comme une accélération. Comme la variation du delta concerne la variation de la valeur sous-jacente capturée par Gamma, elle est donc appelée dérivée de 2e ordre de la prime.